Ma robe mémère doit son petit nom au tissu trouvé vendredi soir chez un parfumeur-drapier de mon quartier.
Craquage total, malgré le motif improbable de ce tissu en tout cas pour moi et son prix aussi cher que du liberty. Mais ce coton imprimé était si agréable, épais et fluide à la fois... J'en ai pris 1,50m et l'envie de coudre est revenue!

DSC01689

 

 

Dans la foulée j'ai donc feuilleté mes catalogues Burda et j'ai jeté mon dévolu sur la robe à encolure bénitier du
n° 10/2012, bien qu'elle ait une coupe presque trop moulante  proche du corps.

 

 

 

Coupée en taille 42, j'ai zappé les pinces au dos pour avoir plus d'aisance ainsi que les manches car je n'avais pas assez de tissu!
J'aurais pu ne pas mettre la fermeture invisible,  mais je suis assez contente de sa pose bien que j'aie dû m'y reprendre plusieurs fois! Les fronces à la taille ont été descendues d'une dizaine de cm, sur la zone qui fâche et qu'il est utile de camoufler sous des plis... Un patron que je recommande si vous avez ma carrure de déménageur!

 

DSC01691

DSC01693

DSC01694

DSC01698

 

 

Il est rare que je sois réellement satisfaite d'une cousette pour moi, mais pour une fois c'est  le cas! Je vous montre...

DSC01808

DSC01800

DSC01827

 

Tellement contente que je pense repasser assez vite chez ce drapier...
un autre tissu improbable m'appelle! ;-)